Réduisez votre chauffage de 2 degrés!
Hormis de nouvelles couleurs, l’automne apporte aussi son lot d'humidité et de températures plus fraîches. Il n’est alors nul besoin d’attendre l’arrivée de l’hiver pour se rendre compte que nos radiateurs s’activent à nouveau dans nos chaumières. Pour ce prochain mois en tant qu’anges gardiens de la planète, nous vous proposons de vous chauffer à la bonne température. Abaissez votre température ambiante de 2 petits degrés pour ne perdre aucun confort et faire un geste concret pour la planète!

A la fin du mois de novembre nous vous demanderons si vous avez bien effectué ce geste en faveur de notre environnement et des générations futures.


Un geste anodin
Est-ce que 2 degrés font vraiment la différence? Un cuisinier pourrait vous dire que l'eau bout à 100°C et non à 98° et que cela a son importance mais pour notre confort domestique est-ce vraiment nécessaire de surchauffer son habitation? Il faut savoir que l’augmentation d’un seul degré de température ambiante correspond à 6% de coûts énergétique en plus! Si le geste proposé peut sembler anodin, cette dernière donnée au contraire ne l’est assurément pas.

Lorsqu’il s’agit de température idéale, la notion de confort va sensiblement différer selon les personnes, mais il existe tout de même des réglages moyens pour les différentes pièces de la maison :
  • 23 °C dans la salle de bain (= position 4 de la vanne thermostatique)
  • 20–23 °C dans les chambres à vivre (= position 3–4)
  • 17–20 °C dans les chambres à coucher (= position 2–3)
  • 17–20 °C dans les chambres de jeu (= position 2–3)
  • 17 °C dans le hall d’entrée (= position 2)
  • 14–17 °C dans les pièces rarement occupées (= position 1–2)
(source : Chauffez futé! SuisseEnergie)

Les radiateurs peuvent être de bons alliés si utilisés raisonnablement. Ceci est encore plus vrai en période automnale ou printanière, lorsque les conditions météorologiques sont souvent changeantes. Lors de fort ensoleillement, il n’est pas nécessaire de chauffer fortement son appartement et de recourir à une aération continue de vos pièces en laissant les fenêtres constamment entrouvertes! Il suffit tout simplement de se servir des robinets des radiateurs pour adapter la température ambiante. Il vaut mieux régénérer l’air en aérant 2 à 3 fois par jour entre 5 et 10 minutes, que laisser ses fenêtres ouvertes pendant une longue durée. Une grande dispersion de chaleur peut ainsi être évitée, ainsi qu’un gaspillage d’énergie inutile et coûteux. Les alentours de votre habitation n’ont pas besoin de profiter de votre chauffage intérieur! Le réchauffement climatique fait malheureusement déjà bien son travail, inutile d’en rajouter et de jeter votre chauffage par la fenêtre! S’adapter aux conditions météorologiques peut alors s’avérer une bonne affaire pour notre planète et notre porte-monnaie. Dans le cas où vos radiateurs seraient munis de vannes thermostatiques, ce qui est de plus en plus le cas, aucune préoccupation, lors de fort ensoleillement, l’adaptation de la température se fera automatiquement et cette dernière restera constante. Dans le cas contraire, en cas de baisse de température, avant de vous précipiter sur vos radiateurs pour en augmenter la puissance, privilégiez votre jolie petite laine préférée. Elle ne consomme rien et offre un réchauffement naturel des plus douillets.


Pour aller plus loin...

Un aménagement efficace
Votre chauffage tourne à plein régime, mais sans grands effets sur la température ambiante? Vérifiez tout d’abord l’aménagement de vos pièces! Ne cachez pas vos radiateurs derrière vos meubles ou rideaux et ne placez aucun objet ou tablette au-dessus! Pour pouvoir distribuer efficacement sa chaleur, le radiateur a besoin lui aussi de son espace vital. Un radiateur en pleine puissance mais dissimulé sera totalement inefficace pour faire circuler l’air de manière optimale. Pensez-y lors de l'agencement de vos intérieurs!

Une bonne isolation
Se doter d’un bon système de chauffage peut s’avérer infructueux si l’isolation du toit et des murs de la maison est défectueuse. Pour les murs, une isolation d’environ 20 cm placée à l’extérieur du bâtiment sera plus efficace qu’à l’intérieur. Des fenêtres, bien isolées et à double vitrage permettent également de ne pas refroidir l’intérieur des pièces et évite les pertes de chaleur.
Fermer les volets et les stores la nuit permet aussi d’augmenter l’isolation des fenêtres.

Le choix du chauffage
Il existe plusieurs solutions pour le chauffage de la maison, mais toutes n’ont pas les mêmes avantages, les mêmes coûts, ni les mêmes impacts sur l’environnement. Les pompes à chaleur ou le chauffage au bois, éventuellement couplé au solaire sont effectivement plus respectueux de l’environnement qu’un chauffage au mazout. Le bois est un combustible renouvelable et neutre du point de vue du CO2, car tout le CO2 émis lors de la combustion sera absorbé par les arbres replantés. Il est toutefois préférable de privilégier les granulés ou les plaquettes de bois, plus efficaces et moins nocifs.

Une économie d’eau chaude
L’eau chaude coûte en énergie. Elle ne devrait pas dépasser les 60°C. Vérifiez donc le thermomètre de votre chauffe-eau pour éventuellement en réduire la température! De même, ne soyez pas dispendieux! L’eau est une ressource qui ne doit pas être gaspillée, encore moins, si elle est chaude! Si ce n’est pas déjà fait, installez donc des réducteurs de débit ou brise-jet de type aqua clic! Faciles à monter, ils permettent d'économiser environ 50% d'eau aux robinets ou à la douche.




< retour aux gestes du mois
< retour accueil

INSCRIVEZ-VOUS
C'est rapide et gratuit

 CONSEILLER CE SITE A