Refusez le suremballage et réduisez de moitié vos déchets !

Tandis que les matières premières tendent à devenir de plus en plus rares, les rayons des magasins continuent de proposer des marchandises suremballées.

En 20 ans, la quantité de déchets a augmenté de 30% alors que la population n’a augmenté que de 14%. Cette progression est due au développement des portions individuelles, à l’achat de produits tout prêt à la consommation au lieu de produits achetés en vrac ainsi qu’aux produits à l’emporter.
La moitié des déchets fait l’objet d’une revalorisation cependant la masse totale ne diminue pas.
Alors ce mois-ci nous vous proposons de réduire vos déchets à la source en évitant les emballages inutiles. Ainsi, le déchet n’est pas produit.


L’emballage est un secteur économique très important. Il a à son actif de multiples fonctions indispensables: il protège, il conserve, il facilite le transport et le rangement. Mais le développement du marketing au sein des entreprises a fait que l’emballage a été pris en otage des objectifs commerciaux et esthétiques.

Le suremballage

La quantité d’emballages n’est pas une garantie de qualité du contenu. Votre biscuit préféré ne sera pas meilleur s’il est emballé dans un sachet plastique lui-même dans une boîte en carton. De même que votre crème de jour n’en verra pas son efficacité anti-rides changée.
Le but du surmenballage est purement marketing : il y a plus de place pour faire de la promotion du produit et de la marque (des concours, des infos..). Pourquoi entourer les lots de 4 yaourts par un carton ?
Par suremballage, on entend aussi les emballages surdimensionnés : une vraie tricherie psychologique. On est trompé sur la quantité réelle du produit. Les crèmes de beauté dans un pot en verre très épais nous laissent croire que l’on a 50ml de produit alors qu’en réalité, on se retrouve avec 30ml. Une tromperie visuelle de premier ordre.
L’emballage représente en moyenne 20% du coût d’un produit fini. Pour une bouteille d’eau, il s’élève à 80% !! Et a donc une répercussion sur le prix du produit vendu.

L’écoconception des emballages

Une réduction des emballages est indispensable pour une réduction de nos déchets.
Pour réduire sérieusement les déchets des emballages, il faudrait tout d’abord supprimer les suremballages. Mais la solution choisie par la majorité des industriels est de réduire le poids des contenants en modifiant son épaisseur, ou sa forme. Et vicieusement, le poids diminue mais son nombre augmente quand même et donc son volume.
L’écoconception c’est aussi une prévention qui tend à utiliser des matériaux moins nocifs pour l’environnement. C’est-à-dire moins polluants, recyclés et recyclables. Les emballages biodégradables ou compostables commencent à faire leur apparition, tels que les sacs en amidon de maïs.
La démarche de l’écoconception doit venir des industriels eux-mêmes mais vous, en tant que consomm’acteur, vous pouvez réduire vos déchets en étant attentif à vos achats.
  • Choisissez toujours le produit dont l’emballage est le moins volumineux et le moins lourd
  • Évitez tout emballage superflu
  • Achetez des produits concentrés
  • Privilégiez les achats en vrac pour vos fruits et légumes
  • Réutilisez des emballages comme rangement ( boîtes à chaussures…)
  • Pour les produits cosmétiques et d’entretien, optez pour les écorecharges
  • Bannissez les portions individuelles
Refusez d’acheter vos déchets !


> D'autres informations sur les sites listés en haut à droite de cette page, sous "EN SAVOIR PLUS".




< retour aux gestes du mois
< retour accueil

EN SAVOIR PLUS :



INSCRIVEZ-VOUS
C'est rapide et gratuit

 CONSEILLER CE SITE A