Souriez à des inconnus!

Les vacances terminées, le temps grisâtre et le train train quotidien retrouvés font s’estomper quelque peu notre bonne humeur passée. Quoi de mieux que d’activer nos zygomatiques et d’offrir un charmant sourire à des inconnus au détour d’un regard? La bonne humeur est contagieuse et ne fait pas de mal, bien au contraire !

Combien de sourires d’ange gardien saurez-vous offrir pendant ce mois? C’est le geste «bonheur» que nous vous proposons d'effectuer en septembre. Notez donc précieusement le nombre de sourires offerts, nous les comptabiliserons à la fin du mois.


Le saviez-vous?

Pas moins de 17 muscles sont nécessaires pour dessiner un sourire sur un visage. Il en faut trois fois plus pour faire la moue ! Une économie d’énergie enrichissante ! «Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup ; il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.» (Frank Irving Fletcher)

Le sourire est un acte inné et apparaît dès les premiers jours de vie, également chez les enfants sourds et aveugles de naissance. Réflexif au début, il devient après quelques semaines de type sélectif à l’approche des visages familiers. Il appartiendrait aux universaux humains. Il serait donc dommage de se priver d’un si beau langage universel ! Un joli pied de nique à la tour de Babel !

L'homme d'aujourd'hui rit de six à huit minutes par jour contre vingt minutes il y a cinquante ans. Parmi les explications évoquées, on trouve le repli sur soi, la solitude, l'individualisme, sans oublier la nécessité du sérieux et le goût de l'importance. Dans les pays sous-développés, les gens rient beaucoup plus, même s'ils vivent dans la misère.

Qu’il est démoralisant d’observer les visages affligés dans les transports publics ! Souriez aux personnes, elles vous souriront en retour et aurez envie de sourire à nouveau. Plaisir, gaieté et sympathie à répandre sans modération !

Les bienfaits des zygomatiques
Du sourire au rire il n’y a qu’un pas, qu’il est sain de franchir. Les bienfaits du rire sont en effet prouvés. Il génère des endorphines, ces hormones sympathiques qui ont le pouvoir de réduire le taux d’anxiété et de nervosité. Un antistress ludique et efficace qui améliorerait l’apprentissage et développerait la créativité. Hippocrate pensait déjà qu’une personne gaie guérit plus vite qu’une personne triste et il ne se trompait pas. Le rire serait ainsi efficace pour prévenir les risques d’accidents cérébraux et cardio-vasculaires.

Afin de promouvoir ces bienfaits, des clubs de rire se sont constitués partout dans le monde. Ils proposent des réunions régulières en petits groupes où l'activité de dilatation de la rate est mise en pratique de 20 minutes à 1 heure. Cette activité vous paraît bien futile ? Détrompez-vous, c'est un très bon exercice pour les zygomatiques et cela entraîne les abdos. Par conséquent cela agit sur la digestion et le bien-être global. La rirothérapie associe rire, yoga, et exercices respiratoires.

Le rire ajoute du piment dans la vie, donne envie de partager avec d'autres, d'apporter des notes d'humour aux dialogues, en un mot, il n'apporte que du plaisir !





< retour aux gestes du mois
< retour accueil

INSCRIVEZ-VOUS
C'est rapide et gratuit

 CONSEILLER CE SITE A